A | A+ | A+
Vous êtes ici : Accueil » Droit pénal général » Le délit de fuite

Délit de fuite - avocat à Paris en droit pénal routier

138 515 délits de fuite ont été relevés par le Ministère de l’Intérieur en 2010, faisant de ce délit le deuxième plus important après l’alcoolémie au volant.
Le délit de fuite est le fait, pour le conducteur d'un véhicule quelconque, de ne pas s'arrêter, sachant qu'il vient de causer ou d'occasionner un accident.
Les peines prévues sont deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende et la perte de 6 points du permis de conduire.

Lorsque des atteintes involontaires à la vie ou à l'intégrité physique de la personne sont relevées, les peines prévues sont portées au double.

A titre de peines complémentaires, le législateur prévoit :

la confiscation du véhicule.

une suspension de permis de conduire.

Me contacter